Le député

 

Éric Poulliat

Éric Poulliat est le député de la sixième circonscription de la Gironde, qui regroupe les communes de : Le Haillan, Le Taillan-Médoc, Martignas-sur-Jalle, Mérignac, Saint-Aubin-de-Médoc, Saint-Jean-d’Illac et Saint-Médard-en-Jalles.

Après être arrivé en tête au premier tour, Éric Poulliat devient député à 42 ans en obtenant 58,81% des suffrages exprimés au second tour des élections législatives de juin 2017. Marié et père de deux enfants, Éric Poulliat occupait précédemment un poste de Chef de projet en médiathèque au sein de la direction de la culture de la Ville de Mérignac.

S’il s’agit de son premier mandat électif, Éric Poulliat n’est pas cependant étranger au monde de la politique. Il a travaillé durant six années en tant que Directeur de cabinet du maire de Saint-Médard-en-Jalles, et il a concrétisé son engagement citoyen en co-fondant un laboratoire d’idées nommé « Audace républicaine » pour réfléchir au renouvellement des usages politiques, notamment à travers le non-cumul des mandats.

Avec cette volonté de renouveler les pratiques politiques, c’est donc naturellement qu’Éric Poulliat a adhéré à En Marche ! dès la création du mouvement. Il fait aujourd’hui partie de la majorité à l’Assemblée nationale en siégeant dans le groupe de La République En Marche (LREM).

Éric Poulliat s’est spécialisé sur plusieurs thématiques : sécurité ; justice ; administration d’État et fonction publique ; santé (addictions) ; éducation ; culture. Porter ces sujets à l’Assemblée nationale nécessite de maintenir une étroite collaboration à la fois avec les élus locaux et les différents services publics concernés.

Éric POULLIAT exerce plusieurs fonctions au sein de l’Assemblée nationale :

• Membre de la Commission des Lois constitutionnelles, de la législation et de l’administration générale de la République. Cette commission est pour lui primordiale dans sa compréhension du mandat de député, afin d’avoir la vision la plus englobante possible de ce qu’il se passe à l’Assemblée nationale. Faire partie de cette commission lui a permet en effet d’avoir un aperçu d’environ 65% des textes de loi.

• Coordinateur des députés du groupe Renaissance au sein de la Délégation aux droits des enfants de l’Assemblée nationale.

• Rapporteur pour avis de la Commission des Lois sur les missions « Administration pénitentiaire » et « Protection judiciaire de la jeunesse » dans le projet de loi de finances.

• Membre titulaire du Conseil scientifique sur les processus de radicalisation (COSPRAD).

* * *

Lors de son premier mandat (2017-2022), il fut :

• Vice-président de la Délégation aux collectivités territoriales et à la décentralisation de l’Assemblée nationale (d’octobre 2019 à juin 2022).

Rapporteur de deux missions d’information :
> Application d’une procédure d’amende forfaitaire au délit d’usage illicite de stupéfiants. Le député a obtenu que le montant de cette amende soit fixé à 200€.
> Les services publics face à la radicalisation. Ce rapport fait aujourd’hui référence parmi les travaux sur la radicalisation.

Rapporteur sur deux projets de loi :
> Projet de loi confortant le respect des principes de la République, devenu la loi du 24 août 2021 confortant le respect des principes de la République. Le député fut rapporteur sur le chapitre II consacré aux associations.
> Rapporteur pour avis au nom de la Délégation aux collectivités territoriales et à la décentralisation sur le projet de loi de transformation de la fonction publique.

Autres responsabilités sur deux projets de loi :
> Membre de la commission spéciale chargée d’examiner le projet de loi en faveur de l’activité professionnelle indépendante.
> Responsable de texte pour le groupe La République en Marche sur la loi du 25 mai 2021 pour une sécurité globale préservant les libertés.

Membre de trois commissions d’enquête :
> Dysfonctionnements ayant conduit aux attaques commises à la préfecture de police de Paris le jeudi 3 octobre 2019 (secrétaire de la commission d’enquête).
> Lutte contre les groupuscules d’extrême-droite en France.
> Obstacles à l’indépendance du pouvoir judiciaire.

Membre de quatre missions d’information :
> Réglementation et l’impact des différents usages du cannabis (vice-président de la mission d’information).
> Déontologie des fonctionnaires et encadrement des conflits d’intérêt
> Justice des mineurs
> Fichiers mis à disposition des forces de sécurité

• Membre de la Commission des affaires culturelles et de l’éducation (de février 2019 à juin 2020).

• Membre du Comité d’évaluation et de contrôle des politiques publiques (de juillet 2017 à juin 2022).

Vice-président du groupe d’études Industrie de la défense et membre des groupes d’études « Insertion économique et civique des jeunes« , « Livre et économie du livre et du papier« , « Politique aéroportuaire« , « Secteur aéronautique et spatial« , « Sécurité« , « Vie associative et bénévolat« .

• Membre de groupes d’amitié : France-Autriche, France-Irlande, France-Suisse et France-Roumanie.

%d blogueurs aiment cette page :